Le Projet - TUTTI PER UNO CIBO PER TUTTI

Vai ai contenuti

Menu principale:

Le Projet

Translations > Francais

Le projet ‘Tutti per uno, cibo per tutti’ (Bien manger pour tous) naît de l’élaboration d’une idée d’un groupe de lycéens du lycée professionnel hôtelier de San Pellegrino Terme à l’occasion de la prochaine exposition universelle de Milan (mai 2015).
Le thème de Expo 2015 : ‘Nourrir la planète, Energie pour la vie’ a sans doute stimulé la curiosité, le désir de élargir les connaissances et la volonté de réaliser des initiatives concrètes.
Parmi les dossiers présentés par les différentes classes on a sélectionné le projet proposé par la classe 4B, option enogastronomie, qui permet de  conjuguer des finalités typiquement scolaires, telles que les connaissances  gastronomiques, alimentaires ainsi que les compétences professionnelles en cuisine avec des finalités plus sociales, telles que l’éducation à une alimentation correcte, à éviter le gaspillage inutile des aliments, à s’occuper de la solidarité alimentaire par rapport aux citoyens pauvres.
Les thèmes concernés sont: ‘Abondance et pénurie: le paradoxe du contemporain’ (Domaine: Coopération et Développement Alimentaire) et ‘Le goût est une forme de connaissance’  dans le Domaine Education Alimentaire, Nourriture et Culture).
Les protagonistes de la réalisation du projet sont les classes -troisième, quatrième, cinquième année- des années scolaires 2013-2014 et 2014-2015 du lycée hôtelier de San Pellegrino Terme; les activités de formation et d’éducation alimentaires sont destinées aussi aux collégiens des Collèges de San Giovanni Bianco, Valnegra, Valle Serina, Brembilla.
Le projet a obtenu le parrainage de la Comunità Montana Valle Brembana et de la Municipalité de San Pellegrino Terme. Des accords de collaboration ont été signés avec Caritas Zogno, Association Foire San Martino de Branzi, Association ‘Les fromages Princes des Orobies’, Association Interprofessionnelle Restaurants et Hôtels de Bergame, Coop Lombardie, Banco di Solidarietà Onlus de Bergame.
Le site web nous permet de mettre en vitrine les  chiffres clés, les informations, les activités réalisées et de mettre en contact , à travers Caritas Bergame les personnes et les associations qui collectent les aliments pour solidarité et les personnes et les enterprises qui offrent ou qui signalent des aliments à disposition.
De cette manière on a pu effectivement réaliser un réseau permanent géré par des associations de volontaires.
On a enfin realisé des collectes alimentaires chez le lycée et chez un hypermarché COOP dans le Centre Commercial ‘Il Continente à Mapello’ organisées et gérées par des lycéens afin de sensibiliser les adolescents et leurs familles .
La devise choisie pour le projet résume à notre avis d’une manière très efficace les idées de solidarité et de collaboration: sa réalisation n’aurait pas été possible sans la synergie de tous les parténaires. Le projet a été pour le moment fortement ancré au territoire de Bergame et de la Vallée Brembana en particulier, mais il est évident que la méthodologie choisie permet la transférabilité du projet.
Un vif remerciement à tous ceux qui  ont eu confiance, qui ont travaillé et qui travailleront à la réalisation du projet et qui réaliseront ainsi une action efficace de formation, d’éducation et de solidarité.

Le projet


Tous les ans en Italie on gaspille des aliments contabilisés en 8,7 milliards d’euros.
Le gaspillage hebdomadaire de chaque foyer est calculé en 213 grammes de nourriture qui correspond à 7,06 euros .
Parmi les aliments non consommés à signaler: les fruits (51,2%), les légumes (41,2%), les fromages (30,3%), le pain (27,8%) (source: Rapporto Waste Watcher 2013 sur le gaspillage domestique en Italie).
Les causes de ce phénomène sont plusieures: des achats surdimensionnés; une tendance à exagérer au moment de la préparation des aliments; les caractéristiques organoleptiques des aliments crus ou cuisinés qui provoquent des réactions de dégoût de la part des consommateurs, etc.
Selon les chiffres ISTAT de l’année 2012 , en Italie on comptait 9.563.000  italiens ‘pauvres’; 15,8% de la population totale, dont la moitié considérés en conditions de pauvrété absolue.
Les chiffres du 2013 indiquent en 18 millions le nombre des italiens qui sont en situation de risque parce que ils sont dans l’impossibilé d’acheter et de consommer les aliments riches en protéines (viandes et poissons), qui sont les plus coûteux.
La confrontation des chiffres montre un paradoxe: il faut comprendre et surtout agir afin de résoudre les deux problèmes.
La finalité de notre projet est celle de lutter contre le gaspillage alimentaire afin d’améliorer la circulation et la distribution de la nourriture.
Pour réaliser cela on a prévu des activités de formation, d’éducation afin de bien comprendre les méthodologies de conservation des aliments, d’utilisation des aliments frais, mais aussi des restes, soulignant la valeur économique, culturelle, symbolique des aliments du terroir.
On a aussi realisé et entretenu un réseau de collecte et de distribution des aliments qui met en contact les pauvres, les associations de charité et les citoyens et les enterprises qui veulent offrir à titre gratuit de la nourriture.
Les initiatives ont été réalisées dans la province de Bergame et la Vallée Brembane en particulier, mais le projet se caractérise aussi par la transférabilité des initiatives  

 
Torna ai contenuti | Torna al menu